Une minimaliste en voyage longue durée: Comment j’ai choisi mes bagages?

Le 5 avril dernier, je prenais l’avion de Montréal vers Vancouver pour réaliser ce qui est probablement mon plus grand rêve: voyager pour une durée indéterminée, sans itinéraire ni planification. Le tout, avec le moins d’objets possibles.

Après avoir refait mes valises cinq ou six fois pendant le mois précédant mon de départ, je suis finalement partie avec un total de 28 morceaux de vêtements et une dizaine d’objets pratiques et nécessaires divers.

Dans cet article, je vous présente comment je m’y suis prise pour arriver à voyager pour une durée indéterminée tout en restant minimaliste dans mes bagages.

1. Choisir ses vêtements:

Tout a été choisi en fonction de 5 critères:

  • Ne prend pas trop d’espace
  • Peut s’agencer avec au moins 5 autres bas ou hauts
  • Je suis assurée de le porter souvent (genre pas de robe hyper chic ou de talons hauts)
  • Le temps de l’année (fin printemps et l’été dans mon cas, donc rien de trop chaud)
  • Le type d’activités prévues (principalement travailler sur des fermes et faire de la randonnée, donc rien d’inconfortable ou que je ne veux absolument pas salir)

Voici les 28 morceaux de vêtements que j’ai décidé d’amener:

  • 9 hauts (3 t-shirt, 2 manches longues, 4 camisoles)
  • 7 bas (une paire de shorts, une paire de joggings, 3 paires de leggings, une jupe et un pantalon plus mince). * J’ai décidé de n’amener aucun jean puisque ça prend trop de place et vu la raison principale de mon voyage, soit la randonnée et le travail de ferme, je risque de ne pas les utiliser assez.
  • 4 morceaux divers: deux robes, un poncho et un grand foulard qui peut être porté de différentes façons (robe, foulard, jupe, paréo, etc)
  • Un tricot
  • Un manteau
  • Une veste en jeans
  • Deux maillots de bain
  • Deux paires de souliers: bottillons Bluntstone et une paire de sneakers

Fun fact et leçon apprise pendant mes six premières semaines de voyage: J’ai fini par abandonner certains items et en ai acquis des nouveaux au fil de mes déplacements et mes rencontres. Conclusion: ne pas trop s’attacher à une liste exhaustive pour toute la durée du voyage. 😉

2. Établir ses priorités & les articles divers:

Parlons maintenant des articles divers et le processus de sélection.

Au départ, j’avais inclus mon ordinateur portable, ma caméra Nikon D5000 et deux objectifs, mon équipement d’escalade ainsi que deux autres paires de souliers. Ce sont toutes des choses que j’ai éliminées en réalisant que mes bagages commençaient à être trop lourds. Je me devais d’épurer.

Pour les photos, j’ai conclus que mon téléphone me suffirait puisqu’il prend d’excellentes photos (en plus, il me permet de faire des panoramas et de partager le tout en ligne instantanément sans avoir à faire de transfert).

En ce qui concerne l’ordinateur, la seule raison pourquoi je me contraignais à l’apporter était pour écrire mes articles de blogue. Sauf que jai décidé d’être minimaliste et réaliste. En effet, jai l’application WordPress sur mon téléphone. Je peux faire les brouillons de mes articles là-dessus, puis simplement me rendre dans une bibliothèque municipale ou emprunter l’ordinateur de quelqu’un pour finaliser la mise en page et la publication.

Voilà, en plus d’avoir éliminé du poids et de l’espace, je ne transporte aucun objet de grande valeur avec moi. Cela enlève un stress énorme par rapport au vol, au bris ou à la perte!

J’ai ensuite éliminé mon équipement d’escalade. La raison étant que je n’étais même pas assurée d’avoir le temps et l’occasion de m’en servir.

Enfin, j’ai éliminé une paire de ballerines et une paire de sandales puisque je n’en aurai pas besoin avant un bon mois après mon départ (météo printanière oblige). Si je réalise que j’en ai réellement besoin en cours de route, j’en trouverai certainement dans une friperie ou à bas prix quelque part. *Jai finalement effectivement acheté une paire de sandales dans une friperie pendant ma troisième semaine de voyage, haha.

Et les items divers?

Pour m’occuper, j’ai mon petit kit de peinture aquarelle, des écouteurs pour ma musique, ainsi que mon agenda qui me servira de journal.

Ensuite, en bonne fille Zéro déchet, j’aurai en tout temps sur moi un bol rétractable et refermable super léger et pratique (il peut aller au micro-onde!), une paille en stainless ainsi qu’un petit ustensile en bambou de type spork (moitié fourchette, moitié cuillère).

Pour le reste (items de toilette, sous-vêtements, accessoires, etc). Ils sont si peu nombreux ou ne prennent tellement pas de place que je n’avais pas à m’en inquiéter.

3. Choisir le type de bagages

Au départ, je comptais utiliser mon backpack Osprey Ariel 55L acheté il y a trois ans pour mon premier voyage. Mais c’est une fois rempli de toutes mes choses que jai réalisé que malgré la légèreté de son contenu, le sac lui-même était beaucoup trop lourd et encombrant pour moi.

J’ai finalement troqué le sac de 55L pour un petit sac à dos de 25 litres, un sac de yoga rempli de mes vêtements, ainsi qu’un sac en tissus avec mon sac de couchage dedans.

De plus, le fait que je voyage lentement, je reste a peu près toujours au moins quelques semaines à mes différentes destinations. Cela fait en sorte que je peux poser mes affaires là où je loge et utiliser mon sac à dos pour la randonnée ou la promenade en ville, et le sac en tissu pour mettre mes achats, épicerie, etc.

En conclusion, je dois dire que ça fait vraiment du bien de partir avec peu de choses, mais uniquement des choses UTILES. Je sais que chaque objet que je transporte servira quasi-quotidiennement.

De plus, je me sens beaucoup plus libre mentalement et physiquement: je ne stresse pas à l’idée de perdre ou d’oublier quelque chose car je n’ai presque rien qui mimporte à ce point; puis je peux marcher plus vite, aller plus loin, et me fatiguer moins vite grâce au poids léger de mes possessions.

Alors voilà ce qui résume mon processus de préparation pour des bagages minimalistes! Il s’agit de mon premier voyage de longue durée, donc je ne prétends pas détenir la stratégie ultime. Ceci est ce fonctionne pour moi jusqu’à maintenant. Une mise à jour et/ou un suivi viendront peut-être éventuellement si nécessaire…

D’ici là, je veux savoir: Avez-vous déjà eu à voyager léger? Comment vous en êtes-vous sorti? Avez-vous d’autres astuces pour faire ses valises efficacement?

4 réponses sur “Une minimaliste en voyage longue durée: Comment j’ai choisi mes bagages?”

  1. Merci pour ton article. Je pars bientôt en voyage et je me demandais quoi apporter, qu’est-ce qui est essentiel. Tu m’as beaucoup aidé! Yay! Je vais partir sans avoir l’impression d’être un mulet! Haha

    1. Salut Valérie! Merci pour ton commentaire, je suis heureuse de savoir qu’il t’as aidé. Je te souhaite un super voyage!! Tu vas voir, ça fait vraiment du bien de voyager léger! Chaque chose a une réelle utilité et on réalise qu’en fait, on a besoin de beaucoup moins que ce qu’on croit pour être heureuse! 🙂

  2. Salut moi je prévoit faire un voyage dans le sud mon probleme j’ai engraisser et je me casse la tête a savoir quoi apporter dans mes bagages sans trop en emporter…comme de raison ! Ayant engraisser je doit mettre bien du linge qui ne me fait plus et que j’aurais aimé apporter. Ce voyage me cause un gros problème car je ne veut pas en plus investir dans mon habillement avez vous des idées a me proposer merci à vous et j’ai adorer l’entrevue que j »ai écouter a la radio samedi passé cela m’a fait prendre conscience de bien des choses merci

    1. Bonjour Monic. Jai comme idée de demander à des proches s’ils ont des vetements et/ou maillots à vous prêter le temps de votre voyage? Sinon, avez-vous pensé à faire un tour en friperie? On y trouve souvent des morceaux en très bon état à moins de 5$!

      Merci pour le beau commentaire, heureuse de savoir que le message vous parle! 🙂 Bon voyage!

Laisser un commentaire