La simplicité dans l’assiette

Voici une question FON-DA-MEN-TALE: «Pourquoi on peut manger le même déjeuner tous les jours de l’année sans se tanner, alors qu’on refuse de manger un même repas deux fois de suite?» Avouez que la question se pose. Et la réponse peut différer selon les personnes…Pour moi, cela a été une révélation. Me casser la tête dans la cuisine était un choix qui découlait d’une certaine pression sociale que je ressentais et qui me forçait à diversifier mes repas, à être plus créative, à essayer de nouveaux aliments, etc. J’ai toujours été traditionnelle en cuisine, j’aime manger les mêmes repas, j’aime en faire en quantité industrielle pour avoir des lunchs pour la semaine et je n’aime pas essayer de nouvelles choses. Je n’aime pas suivre les recettes, je n’aime pas dénicher de nouveaux aliments au supermarché. J’aime la simplicité, quoi!

J’ai donc décidé de simplifier ma vie dans la cuisine en cessant de culpabiliser lorsque je faisais les mêmes repas. Ça m’enlève un stress immense. En effet, je ne me mets plus de pression pour chercher de nouveaux plats à cuisiner, je ne me casse pas la tête à l’épicerie et je suis absolument certaine d’aimer les mets que je prépare. Et je mange toujours mes repas préférés.

Voici donc quelques petits trucs pour simplifier sa cuisine.

1-Faire son menu d’avance

Je n’ai jamais été de celles qui planifiaient les repas de la semaine, malgré mon obsession pour l’organisation. Quand j’étais plus jeune, je me souviens que ma mère mettait une feuille au frigo avec la liste des repas de la semaine, jour par jour. Je préfère vous avertir tout de suite, je n’ai jamais été capable de planifier mes repas. Mais je vous invite tout de même à essayer, cela marchera peut-être pour vous. C’est bien simple, il s’agit de prendre une feuille et d’y inscrire les jours de la semaine ainsi que les repas planifiés.

Lundi- Pizza maison

Mardi- Riz aux légumes

Mercredi- Fajitas

Jeudi-Pâtes sauce rosée avec légumes

Vendredi- Pain, brie, crudités et salade de pâtes

Rien de plus facile que ce menu. Pour tous les repas, j’ai des légumes. J’achète donc une variété de légumes (champignons, zuchinis, piments, brocolis, tomates, oignons verts, concombres, carottes, etc.), que je coupe en revenant de l’épicerie et qui sont prêts à mettre sur ma pizza, cuire dans la poêle pour accompagner mon riz, mettre dans mes fajitas, garnir mes pâtes sauce rosée et manger en crudités. Quand on y pense, la préparation de ces légumes est pas mal le plus gros de ma cuisine. Le reste est la cuisson des féculents. Je sais quelle sauce j’aime dans mes pâtes, quel fromage brie j’aime, la quantité de poivre pour me donner le repas parfait. Je ne suis donc jamais déçue de mes choix.

*J’ai récemment adopté une alimentation végétarienne. Cela est une adaptation pour les premières semaines, mais il est tout à fait possible de simplifier sa cuisine avec une alimentation végétarienne.  Il ne suffit qu’ajouter des pois chiches dans son riz ou du tofu dans ses fajitas au lieu du poulet.

2- Se faire des modèles à diversifier

Je sais que je me fais au moins deux repas de pâtes par semaine. Je varie mes sortes de pâtes et de sauce, ainsi que les légumes que je mets. Mon modèle de base est pâte+sauce+légumes. Je peux faire plein de plats à partir de ceci: linguine alfredo aux champignons, penne sauce tomate aux courges, spaghetti sauce tomate gratiné, fettucine pesto, tomates et bocconcini, etc. Les possibilités sont infinies.

Même chose pour la pizza. On peut manger une pizza par semaine en variant ce qu’on met dessus. Sur pâte traditionnel, sur pain naan, sur pita, sur fajitas. Avec une sauce aux tomates,  une sauce alfredo, une sauce au pesto, une sauce BBQ. Avec des champignons, des piments, des tomates, des oignons, des zuchinis, des brocolis, etc. Encore une fois, le modèle de base est très flexible et on peut faire plein de choses différentes.

Tentez le coup avec des burgers, des fajitas, des salades, etc.

3-Acheter les mêmes choses à l’épicerie

Faire mon épicerie est un vrai jeu d’enfants. Avec ma liste en main, je me dirige directement vers les aliments dont j’ai besoin. Comme je prends toujours les mêmes aliments et les mêmes marques, je sais ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Je fais toujours les allées et les sections dans le même ordre pour être plus efficace et pour ne rien oublier.

4- Tous les soupers n’ont pas à être presque parfaits

Les émissions culinaires ont monté en flèche au courant des dernières années, tout comme les chroniques cuisine lors des différents talk-show ou des rubriques dans les magazines. Tous nous incitent à diversifier notre cuisine, à monter nos assiettes comme si elles étaient des oeuvres d’art, etc. Mes assiettes sont loin d’être cutes, et c’est bien correct comme cela. Il n’y a que le minimum d’ingrédients, parce que je n’aime pas suivre une recette et je n’aime pas acheter 1001 épices à l’épicerie, épices qui auront le temps de sécher dans mon armoire avant que je les réutilise. Mais mes assiettes sont délicieuses et c’est l’essentiel.

Des pâtes, de la sauce, quelques légumes. Aussi simple que délicieux.

5-Ne pas prendre les commentaires personnels

«Tu es tellement difficile!», «Je ne pourrais pas manger toujours les mêmes repas, ça devient redondant!»

Vous allez certainement recevoir quelques commentaires des gens de votre entourage quand vous leur direz que vous simplifiez votre cuisine. Ne le prenez pas personnel. Laissez les gens s’exprimer et continuez de faire vos choses. Vous connaissez les bienfaits sur votre stress, votre temps et disons-le, votre porte-feuille. Cela est amplement suffisant et de toute façon, vous n’avez pas à convaincre les autres de simplifier aussi leur cuisine. La cuisine est une passion pour plusieurs et il faut le respecter. Ne vous en faites donc pas avec les commentaires et continuez de faire ce qui vous rend heureux.

Le minimalisme, pour certains, passe aussi par simplifier tous les aspects de sa vie, dont la cuisine. Simplifier ma cuisine a diminué mon niveau de stress et m’a permis de gagner du temps, que ce soit en faisant mon épicerie ou mes repas eux-mêmes.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous simplifier votre cuisine aussi? Quels ont été les bienfaits? Avez-vous constaté des inconvénients?