Projet Désencombrement- Comment désencombrer?

Imaginez votre comptoir de cuisine. Aucune vaisselle sale n’y traine, les comptoirs sont libérés des gadgets électriques qui coupent les pelures de patates en tranches. Votre frigidaire est libre d’aimants et de papiers accrochés pêle-mêle. Vous êtes capables d’ouvrir votre armoires de plats de plastique sans qu’ils ne vous tombent dessus. Le bonheur, quoi!

Maintenant, imaginez votre salle de bain. Sur la vanité ne trône que votre brosse à dent. Sous l’évier, vous n’avez pas 20 bouteilles de produits nettoyants entamés, mais bien une ou deux. Vous n’avez pas des dizaines de serviettes sanitaires ou de tampons, mais bien une seule coupe menstruelle. Alleluia!

De telles images vous parlent? Vous vous sentez mûrs pour un changement? Alors vous allez a-do-rer notre série Projet Désencombrement.

Projet Désencombrement

Cet article est le premier d’une série de six pour vous aider à désencombrer votre chez-vous et vous diminuer vos possessions matérielles. Le but du désencombrement dans une perspective de minimalisme n’est pas de tout donner juste pour le plaisir. Il s’agit de passer au travers ses possessions et se demander si tel objet rajoute de la valeur à votre vie ou si vous l’utilisez. Si la réponse est non dans les deux cas, il vaut mieux s’en débarrasser pour permettre à quelqu’un d’autre de l’utiliser. Bref, on vous accompagne dans votre désencombrement pièce par pièce en vous donnant des trucs concrets. Avant de se lancer, voici quelques conseils sur le désencombrement en général que vous devriez garder en tête en tout temps.

Conseil 1: Localisez votre désencombrement

D’abord, quand on commence à désencombrer, on peut être tentés de faire toutes les pièces en même temps. Un objet par ci, un objet par là. On vous conseille de localiser votre désencombrement, c’est-à-dire d’y aller une pièce, un tiroir ou un garde-robe à la fois. Vous plongez dans votre chambre à coucher? Prenez donc un tiroir à la fois et terminez toute la commode avant de commencer une autre station. Vous verrez les effets positifs plus rapidement et vous risquez moins de créer du désordre dans vos pièces.

Conseil 2: Prenez des photos avant/après

Afin de bien prendre conscience de votre désencombrement, prenez des photos des pièces, tiroirs, étagères avant le désencombrement. Au fil de votre désencombrement, comparez votre photo avec l’allure actuelle de chaque pièce. Vous constaterez tous les bienfaits des pièces désencombrées et vous pourrez constater tout le travail que vous avez fait. Cela vous encouragera à continuer et surtout, à ne pas vous ré-encombrer.

Conseil 3: Allez-y graduellement (Les trois boites!)

Êtes-vous quelqu’un qui garde tout, juste au cas? Ou au contraire, vous n’avez pas peur de jeter et vous vous dites qu’au pire, vous en rachèterez? Idéalement, il s’agit de trouver le juste milieu entre ces deux extrêmes. Et cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il se peut donc que vous ayez de la difficulté à vous débarrasser d’objets, car vous craigniez de le regretter.

Un truc: quand vous désencombrez, faites trois boites (À jeter, à donner, ne sait pas). Placez les éléments qui vous font douter dans la boite Ne sait  pas et placez cette boite au fond de votre garde-robe. De cette façon, ces objets n’encombreront pas vos espaces, mais vous pourrez piger dans la boite si vous avez besoin de quelque chose. Vous réaliserez plus tôt que tard quels sont les objets que vous utilisez vraiment. Vous identifierez aussi facilement  quels sont ceux qui peuvent prendre la sortie.

Conseil 4: Sortez les objets de votre champ de vision

Puis, quand vous avez pris la décision de vous débarrasser d’objets, sortez-les rapidement de votre champ de vision. Allez porter votre sac de vêtements au comptoir St-Vincent-de-Paul le plus près ou chez une amie. Demandez aux gens qui héritent de vos objets de venir les chercher rapidement. Voir vos espaces aérés et désencombrés vous procurera un sentiment de bien-être instantané. Cela vous confirmera que vous faites les bons choix et vous incitera à continuer votre processus de désencombrement.

Conseil 5: Impliquez tous les membres de la famille dans votre désencombrement

Si vous habitez avec d’autres personnes, il est super important de valider avec eux avant de donner quoi que ce soit, surtout si ce sont des objets qui ne vous appartiennent pas. On ne sait jamais quels objets sont utilisés ou chéris par les autres membres de la famille. Si les autres habitants de la maison sont réfractaires à votre désencombrement, ne les bousculez pas. Proposez leur de placer leurs objets dans des boites et de les ranger hors de leur vue (voir conseil #2). Puis, n’hésitez pas à verbaliser les bienfaits du désencombrement sur votre humeur, l’allure des pièces, etc. Votre énergie sera contagieuse et amènera peut-être les autres personnes de votre entourage à désencombrer aussi.

Conseil 6: Ne pas ré-encombrer

Ensuite, le 5e conseil est d’avoir en tête le danger du ré-encombrement (est-ce que ce mot existe??). Vous ne vous débarrassez pas d’objets pour créer de la place pour de nouveaux objets. Vous vous en débarrassez pour avoir moins de possessions matérielles, passer moins de temps à laver et épousseter des objets que vous n’utilisez pas et pour vous libérer de ce besoin de consommer et de se définir par vos possessions matérielles. Ne soyez pas effrayés par vos étagères presque vides ou vos tables de chevet inoccupées: elles seront beaucoup plus faciles à nettoyer et mettront en valeur les objets que vous aimez vraiment.

Conseil 7: Gardez la tête froide

Finalement, quand vous serez en pleine période de désencombrement, vous serez peut-être très enthousiastes vis-à-vis la facilité avec laquelle vous désencombrez vos pièces. Vous serez sur un high, vous serez fiers de vous et vous voudrez sortir encore plus d’objets. Rappelez-vous que le but de votre exercice est de vivre une vie plus simple, moins encombrée de matériel. Et ce but ne se mesure pas à la quantité d’objets que vous aurez sortis de chez vous, mais bien à votre niveau d’énergie, votre humeur, la diminution de votre stress, votre degré de satisfaction, etc.  Pour en savoir plus sur la dépendance au désencombrement, lisez cet article d’Annie-Pier.

 

Donc, gardez en tête ces 7 conseils tout au long de votre processus de ré-encombrement. Identifiez les raisons pour lesquelles vous souhaitez vous départir de vos objets et profitez pleinement du style rafraichi de votre maison.

Avez-vous d’autres conseils?

 

 

 

Laisser un commentaire