Pourquoi je ne me maquille plus?

Tranche de vie

J’ai longtemps été terrorisée par l’idée de sortir de chez moi sans maquillage. Quand j’avais 16 ans, je suis allée travailler sans me maquiller. Une collègue de travail m’a dit et je cite : «Coudonc, tu as l’air morte, refais pu jamais ça». Ça fait mal à l’estime de soi d’une adolescente de 16 ans. Pendant les 9 années qui ont suivies, je ne suis donc presque jamais sortie sans mascara ou cache-cerne, sauf pendant les vacances. Durant tout ce temps, j’ai intégré ces paroles qui me sont aujourd’hui très lointaines et j’ai acheté des produits de beauté sans y penser. Jusqu’au jour où j’en ai eu assez.

Une prise de conscience plus qu’écologique

Un soir régulier d’octobre 2016, j’utilisais la dernière lingette nettoyante jetable de mon paquet Nivea. Probablement la 500e de ma vie d’adulte. Et au moment de la jeter à la poubelle, j’ai été frappée d’un coup!

Quelle égoïste je suis.

Je me dis écolo, mais je jette chaque soir une lingette nettoyante à usage unique. Mais cette prise de conscience a été beaucoup plus profonde. Au lieu de trouver une alternative aux lingettes, j’ai décidé de ne pas me maquiller le lendemain. Juste pour voir.

Il ne s’est rien passé.

Les gens m’ont salué comme ils le font toujours, mon conjoint m’a regardé de la même façon que la veille, mes discussions étaient tout aussi riches qu’avant. Alors j’ai recommencé le lendemain. Et tous les jours depuis ce temps. On arrive au mois d’avril et je n’ai plus de fard à joue ni de mascara ni de cache-cerne chez moi. Et je ne me suis jamais sentie aussi bien dans ma peau.

Une journée à la fois

Le défi proposé aujourd’hui est de réfléchir sur les raisons qui vous poussent à vous maquiller et vous acheter des produits de beauté. Mettez le doigt sur vos motivations réelles à dépenser une trentaine de dollars par mois pour ces produits. Et si vous vous en sentez capable, ne vous maquillez pas demain (mercredi).

L’objectif derrière ce défi est de prendre conscience que notre apparence ne nous définit pas en tant que personne. L’objectif est aussi de reprendre contrôle de son corps. Je me sens maitre de moi quand je sors de la maison au naturel, sans maquillage. Parce que malgré toutes les publicités auxquelles je suis exposée et les standards de beauté que je devrais tenter d’atteindre, je vais à contre-courant. En me promenant au naturel sans maquillage, je clame haut et fort que mon apparence au naturel me satisfait et que j’ai assez confiance en moi pour me montrer telle que je suis.

Donc, lors de votre journée sans maquillage, regardez-vous dans le miroir et acceptez vos imperfections. Acceptez que vous soyez parfaitement imparfaites et osez le montrer. Exhibez le fièrement, demain seulement ou pour les jours qui viennent. Et sentez-vous libérées. 

Alors, vous vous sentez comment?

8 réponses sur “Pourquoi je ne me maquille plus?”

  1. Hello ! Je me situe entre les deux rives pour ma part, le maquillage est une passion artistique pour moi, j’adore jouer avec les couleurs, créer des looks… Mais, 60% de mon temps, je le passe sans maquillage, je suis une maman au foyer, et je ne me maquille que pour les occasions, sorties entre amis ou pour les photos de mon blog ! D’ailleurs côté démaquillage, je n’utilise aucune lingette, aucun coton, démaquillage à l’huile avec les doigts + nettoyage à l’eau et savon ! Voilà pour ma part et merci d’avoir partagé ton expérience !

    1. Merci aussi à vous de nous partager les motivations pour lesquelles vous vous maquillez 🙂 Vous semblez effectivement faire de très beaux maquillages! Et c’est tout à votre honneur de vous démaquiller en formule zéro déchets 🙂 Au plaisir de vous relire!

  2. La moitié du temps que je porte du maquillage, c’est pour moi, pour m’amuser, pour faire un petit spécial (comme celles qui portent occasionnellement des sous-vêtements sexy mais qui ne les montrent à personne). L’autre moitié du temps c’est pour avoir l’air « moins fade ». Ou sinon c’est que je sais que les amies que je rejoins seront maquillées et que je me sentirai moins « eye catching ». C’est la moitié que j’ai encore à travailler.
    Aussi, ces temps-ci je me maquille seulement les sourcils, et quand je passe toute une journée à sortir/faire une activité avec une amie, j’ajouterai du mascara. J’aime le « oumf » que le mascara donne à mes cils, mais je déteste le temps que ça prend pour l’enlever le soir. Alors plus souvent qu’autrement, je ne fais que courber mes cils.

  3. Je rejoins les autres commentaires, j’adore me maquiller pour me donner un coup de frais, m’amuser à tester de nouvelles couleurs etc. Mais d’un point de vue écolo j’avoue que c’est assez compliqué. Mon défi a donc été de me limiter à une seule trousse à maquillage, je n’achète donc rien qui ne rentre pas dedans, ce qui tend à limiter les achats. Et pour le démaquillage, j’ai acheté des disques démaquillants lavables et je me démaquille à l’huile de coco et ça fonctionne très bien!

  4. Je ne me suis jamais maquillée sur une base quotidienne pour éviter justement l’effet « t’as l’air fatigué » quand je n’en porte pas. Je mets du rouge à lèvres et du mascara a l’occasion (rare). Mais je dois dire que je suis du type routine sans effort.

Laisser un commentaire