Minimalisme, zéro déchet et santé

Plusieurs raisons m’ont amenées à adopter un mode de vie minimaliste: l’envie d’économiser et d’épargner, désencombrer mon appartement, mon agenda et mon esprit, avoir plus de temps pour faire ce que j’aime, identifier mes priorités, etc. En ce qui a trait au mode de vie zéro déchet, je voulais surtout économiser sur le prix de l’emballage et diminuer mon empreinte écologique.

Je ne me doutais pas qu’en adoptant ces modes de vie, cela allait avoir un effet immédiat sur ma santé. Voici de quelles façons:

1- Plus de temps pour faire ce qu’on aime

Depuis que je suis minimaliste, j’y pense deux fois avant de prendre un engagement. En effet, les engagements que je prends et qui n’ajoutent pas de valeur à ma vie m’enlèvent du temps pour faire des activités que j’aime réellement. Et il s’avère que les activités que j’aime pratique sont de nature sportive: ultimate frisbee, volleyball, natation, entrainement, vélo, etc. Depuis que je suis minimaliste, j’ai le temps de faire ses activités presque chaque jour et cela a un impact certain sur ma santé. Je suis plus en forme, j’ai plus d’énergie et j’ai un meilleur sommeil. Je mange mieux, je me sens plus détendue et j’ai une meilleure confiance en moi.

Plein de temps et des sous de côté pour faire du plein-air et du camping.

2-Rendez-vous chez des professionnels, assurances ou pas

Le minimalisme m’a amené a repenser mes priorités et à m’assurer de les respecter. Pendant mes périodes de réflexion, j’ai pris conscience à quel point la santé est un poste budgétaire élastique et que nous sommes réticents à dépenser de l’argent pour notre santé. Combien de fois ai-je repoussé ou annulé un rendez-vous chez un professionnel de la santé parce que je n’avais pas d’assurances ou que je n’étais plus couverte pour ce service? D’un autre côté, je n’avais aucun mal à dépenser plusieurs dizaines de dollars par semaine pour aller souper au restaurant.

Tranche de vie: J’ai toujours eu de gros maux de tête et ce, depuis que je suis toute petite. Je mangeais des tylenols comme des bonbons. C’est même pas une  blague, mon chiro m’a dit que j’avais probablement des maux de tête quand j’en prenais moins souvent, parce que mon corps était en sevrage. 15 tylenols et 10 advil par semaine, ça peut juste être mauvais pour la santé. Bref, je suis allée chez le chiro parce que j’avais une assurance qui me remboursait 50% du montant de mes séances jusqu’à concurrence de 300$. Le chiro m’a tellement fait de bien que j’ai écoulé ma couverture rapidement. Mon premier réflexe: me dire que je n’irais plus chez le chiro, car je ne suis plus assurée. ERREUR! Après réflexion, je me suis demandée pourquoi je me priverais des soins en chiropratie. Pour la première fois depuis 15 ans, je passais plusieurs semaines sans avoir mal à la tête. Au courant des 6 derniers mois, je peux compter mes maux de tête sur les doigts d’une seule main alors qu’avant, j’avais un léger mal de tête pratiquement tous les jours et un gros mal de tête minimalement 1 fois par semaine. J’AI RÉALISÉ À QUEL POINT LES 50$ MENSUELS QUE JE DÉPENSAIS CHEZ MON CHIRO ÉTAIENT EN FAIT UN INVESTISSEMENT DANS MA SANTÉ. Et depuis, je ne me pose plus de questions. J’ai même commencé à me faire masser aux 6 semaines pour détendre mes muscles et c’est génial.

3- Moins de stress

Chaque fois que je repense à quel point j’étais encombrée les dernières années, je ne peux pas m’empêcher de ressentir un certain stress. J’avais tellement d’objets inutiles! Ils étaient omniprésents: dans mes armoires de cuisine, dans mes étagères de salon, empilés dans des bacs en plastique dans mon garde-robe, dans mes tiroirs de salle de bain, dans ma voiture, sur mon frigidaire, etc. Maintenant, quand je regarde tous mes espaces épurés, je me sens super bien. Je me sens détendue et je sais que j’ai pris la bonne décision. Je n’ai plus à me stresser pour mon ménage ou l’organisation de mes objets, je peux seulement relaxer et profiter du moment présent.

Des surfaces lisses et aérées dans tout l’appartement: apaisement instantané!

4-Meilleure alimentation

La transition vers un mode de vie zéro déchet m’a forcée à repenser mes habitudes de consommation. J’étais une grande consommatrice de poulet, en mangeant 3-4 fois par semaine. Je mangeais aussi un peu de boeuf haché et du porc. Ces aliments sont emballées dans des barquettes de styromousse non recyclables au Québec et dans la pellicule plastique. J’ai essayé de procurer des viandes en épicerie dans mes propres plats, mais toutes les épiceries ont refusé, sauf le IGA Des Grives (Gatineau). Ma réaction a donc été de cesser ma consommation de viande, pour cesser d’acheter autant d’aliments emballés.  À l’épicerie, les aliments les moins emballés sont les légumes et les fruits. Je consommais déjà beaucoup de ces aliments, mais depuis que je ne mange plus de viande, je consomme ces aliments en quantité industrielle.

Il faut aussi dire que consommer moins d’aliments emballés dans du plastique n’est que bénéfique pour notre santé, car nous nous protégeons des émanations toxiques de ce type d’emballage.

Le minimalisme a aussi eu un impact sur mon épicerie. Sans savoir pourquoi, je voulais toujours que mon épicerie me coûte le moins cher possible. J’achetais donc des aliments de moins bonne qualité et je retirais de mon panier des aliments qui n’étaient pas en spécial. Tout ça pour sauver 10$ rendue à la caisse. Mais le jour d’après, je n’avais aucun problème à aller magasiner pour un 20e chandail et une 12e paire de pantalons et faire monter ma facture à 60$. Quelle contradiction! Je coupais dans mes besoins essentiels pour me procurer des biens inutiles. Maintenant, ma facture d’épicerie me coûte ce qu’elle me coûte et je ne culpabilise pas rendue à la caisse, car je sais que mon panier est rempli de bons aliments pour ma santé.

 

Une alimentation sans viande pousse à intégrer davantage de légumes et de fruits dans son assiette.

 

Depuis que j’ai adopté un mode de vie minimaliste, zéro-déchet et végétarien, je peux réellement affirmer que j’ai vu un changement significatif sur ma santé, non serait-ce que pour les maux de tête et ma forme physique en général.

Et vous, avez-vous observé des changements sur votre santé? Quels sont-ils?

Laisser un commentaire