Garde-robe minimaliste: 3 méthodes reconnues mondialement

Quand on se lance dans une démarche minimaliste, ou tout simplement lorsqu’on veut faire un grand ménage de ses possessions, on va souvent se lancer dans la garde-robe en premier. Comme si on était persuadé(e) que ça va être super simple, puisqu’on est conscient qu’on abuse des achats ans cette catégorie d’objets… Sauf qu’on réalise très vite que l’atteinte d’une garde-robe minimaliste, ce n’est pas si facile que ça!

Les débuts de ma garde-robe minimaliste

Je me suis rendue compte du défi que présentais l’épuration de la garde-robe lorsque j’ai eu la piqûre pour le mode de vie minimaliste. J’ai voulu épurer tout mon appartement et j’ai bien sûr commencé par la garde-robe. Alors j’ai ouvert mes tiroirs, et j’ai figé. Par où commencer? Ça fait des années que je magasine régulièrement, que j’accumule toute sorte de morceaux… Tellement de couleurs, de matières, de styles… HELP.

Donc j’ai fais quelques recherches pour trouver ma solution. Puis j’ai réalisé qu’il y avait plus d’une technique pour arriver à simplifier sa garde-robe. Après quelques jours de recherches et de lectures d’articles de blogues, j’ai choisi la mienne (un mélange de toutes), et me suis lancée. Résultat: j’ai diminué ma garde-robe de 80%! 

Ce qui est très drôle et ironique, c’est que j’ai fais cette démarche pendant les trois premiers mois de mon défi d’un an sans magasinage. Mais ça c’est une autre histoire, ahah!

Je vous présente donc différentes techniques d’épuration de garde-robe qui ont fait leur nom mondialement.

1. Le projet 333

C’est la minimaliste Courtney Carver qui a créé ce concept avec son blogue Be more with less. En gros, cette technique veut qu’on choisisse 33 morceaux pour 3 mois. Le but ultime n’est pas de finir avec uniquement 33 morceaux au total, mais plutôt de rentabiliser pour de bon ce qu’on possède déjà. C’est un peu comme magasiner dans sa propre garde-robe, et la redécouvrir à  chaque trois mois. Ça crée un réel défi puisqu’on doit prévoir plusieurs semaines à l’avance ce dont on aura besoin: vêtements chaud pour l’hiver, tenue chic pour les fêtes, etc.

De plus, ça demande la création d’une garde-robe capsule: arriver à créer le plus d’outfits possibles avec le moins de morceaux possibles. Pssst, une qui m’inspire vraiment (genre VRAIMENT), c’est Béa Johnson (l’instigatrice du mouvement Zéro déchet), et ses 50 ensembles avec 15 morceaux!!!

Bref, pour en découvrir plus sur le projet 333, je vous laisse deux liens de blogueuses québécoises que j’aime beaucoup et qui l’ont testé:

J’ai décidé de magasiner… dans mon garde-robe par Eille la cheap

Minimalisme : connaissez-vous le Projet 333? par Bulles et Bottillons

2. Les cintres à l’envers

Vous avez probablement déjà vu passer ce truc quelque part sur le web. Il s’agit de mettre tous vos cintres à l’envers dans la garde-robe, et donnez-vous un deadline. Trois mois, six mois, un an…tout dépendant de votre motivation. Du moment que vous portez un item, en le rangeant, retournez le cintre à l’endroit. Enfin, lorsque la date limite est atteinte, tous les items sur des cintres qui n’ont pas été retournés doivent être donnés.

Personnellement, j’adhère plus ou moins à ce truc car ça élimine le processus de réflexion et de prise de décision. Celui-ci, je crois, est très important quand on veut devenir minimaliste puisque c’est avec ce processus qu’on fini par intégrer de nouvelles habitudes, valeurs et priorités dans notre vie.

3. La méthode KonMari

La méthode connue mondialement tient son nom de sa créatrice japonaise Marie Kondo. C’est une fanatique du rangement. Elle est devenue consultante et LA référence pour un grand nombres d’adeptes en ce qui a trait au rangement et à l’ordre de son chez-soi. En gros, elle nous explique qu’il faut épurer de manière radicale, pas un peu à la fois, et qu’il faut prendre chaque objet un à la fois, et voir s’il nous apporte une  »étincelle de joie ».  Si la réponse est nom, on débarrasse. Si oui, on garde. La méthode est plus complexe que cette simple description. Je n’ai pas lu son livre, mais on peut en trouver plusieurs critiques sur le web, dont ces deux blogues de québécoises:

Le pouvoir étonnant du rangement, écrit par Marie Kondo par Vivre avec moins

Passer à l’essentiel avec la méthode KonMari par Tellement swell

Alors, avez-vous testé l’une ou l’autre de ces techniques? Si non, laquelle seriez-vous tenté d’essayer? En connaissez-vous d’autres?

Bonne minimalisation là!

 

2 réponses sur “Garde-robe minimaliste: 3 méthodes reconnues mondialement”

Laisser un commentaire