Défi Zéro déchet: Semaine #1

Ça fait un peu plus d’une semaine que j’ai commencé le défi et j’ai pleins de choses à raconter! ?

Mais avant, je veux apporter une petite précision sur le Zéro déchet et sur ma transition.

En fait, le défi ultime du Zéro déchet ne vise pas l’élimination totale de déchets de notre quotidien, c’en est à peu près impossible. Car oui, bien qu’on fasse tout pour y arriver, reste qu’à notre époque et dans notre société, il y aura toujours un petit quelque chose qu’on arrivera pas à contrôler ou à éviter. Vivre de manière Zéro déchet, c’est un éternel parcours, et on ne peut que faire du mieux qu’on peut.

Béa Johnson, l’instigatrice du mouvement Zéro déchet, garde un pot avec les déchets qu’elle produit en un an avec sa famille. On y retrouve les chewing-gums des amis de ses enfants qui viennent à la maison, des bâtons de suçons, quelques pansements, des autocollants venant des fruits et légumes de l’épicerie, et quelques autres petit trucs anodins comme ça.

C’est tout!

Pour ma part, j’ai décidé que je ne comptabiliserai pas ma production de déchets avant quelques mois puisque je veux terminer les produits emballés (shampoing, gel douche, savon vaisselle, détergent…) que j’ai chez moi avant de dire que je vis réellement un mode de vie zéro déchet. Ce serait selon moi absurde de les jeter alors qu’il reste du produit encore très bon dedans. Après, je verrai si certains des contenants peuvent être réutilisés pour y mettre mes produits faits maison ou bien pour aller les remplir dans un magasin de vrac.

Alors voici le bilan de ma première semaine de transition vers le Zéro déchet, mes constatations et des petits conseils que je me permets de vous donner si vous désirez vous y mettre aussi.

Les étapes les plus faciles à franchir:

Quand on a pas le choix d’acheter des articles emballés, choisir le contenant recyclable/compostable OU qu’on va pouvoir réutiliser (bocaux en vitre par exemple)

Il suffit de prendre cinq secondes et observer l’emballage. C’est toujours clairement indiqué. S’il n’y a pas de mention recyclable ou compostable, on refuse.

Toujours avoir un sac réutilisable sur soi

On ne sait jamais quand ça peut servir (achat imprévu, temps chaud qui oblige à retirer un morceau de vêtement qu’on ne saura pas où mettre, etc). Il en existe qui se plient tout petit pour rentrer dans le sac à main ou une poche de manteau.

Toujours avoir une tasse (si on est un buveur de café/thé), ou une gourde réutilisable avec soi

La plupart des cafés offrent un rabais lorsqu’on apporte sa propre tasse! De plus, saviez-vous qu’une bouteille d’eau en plastique prend environ 400 ans à se décomposer dans la nature? C’est dégueulasse!

Me voici en photo l’an passé,  si naïve et insouciante…untitled-design-2

Utiliser le séchoir au lieu du papier dans les toilettes publiques après s’être lavé les mains

S’il n’y a pas de séchoir, dites-vous que vos mains vont sécher à l’air dans la minute qui suit. Au pire des pires, c’est de l’eau, vos jeans vont sécher.

Composter

Surtout quand le service est offert par votre municipalité! J’en ai encore beaucoup à apprendre sur le compostage. Un petit cours sur le sujet pourrait m’être très utile dans le futur car je rêve d’avoir mon propre potager, avec toutes sortes de légumes et de fines herbes! J’ajoute ça à ma bucket list.

Les défis supplémentaires:

Remplacer les mouchoirs en papier par des mouchoirs en tissus

J’ai encore un peu de misère à m’y faire. La sensation du tissus est vraiment différente comparée au papier, et il y a un énorme travail à faire dans notre tête par rapport à l’hygiène et la commodité (qui, en réalité, ne sont pas du tout des problèmes). J’aborderai le sujet en détails dans un futur article, parce que ça vaut la peine d’en parler (raisons environnementales, utilitaires et de common sens).

Acheter en vrac

En fait les épiceries en vrac c’est vraiment génial, autant du point de vue écologique qu’économique. C’est un petit défi pour moi puisque je n’ai pas de voiture et qu’elles se trouvent un peu loin de chez moi, mais il suffit de planifier et je devrais très bien m’en sortir. En plus, de plus en plus d’endroits acceptent qu’on utilise nos propres pots! À bas le plastique!

Accepter que tout ne se fait pas du jour au lendemain

C’est-à-dire le dilemme entre la volonté de tout convertir en zéro déchet tout de suite, et l’embarras face à l’idée de jeter les produits de beauté et ménagers ainsi que la nourriture pré-emballée qu’on a déjà. Puis se résoudre à les finir avant de tester les DIY qui pullulent sur Pinterest! Ça nous met en standby pendant plusieurs mois, mais le gaspillage, C’EST NON!

Faire savoir nos intentions à nos prochessix_pack_rings

Leur faire comprendre qu’ils ne doivent pas être offusqués si on refuse certaines offres (cadeaux, chocolats, et autres trucs venant dans des emballages jetables). C’est aussi de leur demander d’éviter d’emmener des déchets chez nous. Comme par exemple, les bières en canettes reliées avec ce foutu plastique qui en plus de polluer, étouffe plein d’animaux sauvages… Bref, beaucoup de discussions à l’horizon, et c’est bien car c’est en parlant que les esprits s’éveillent!

Emmener ses propres contenants dans les cafés et restaurants rapides

Jusqu’à maintenant, je l’ai fait juste une fois pour acheter un croissant dans un café. Je ne sais pas si ça fonctionnerait dans un resto rapide. Cette semaine je me suis fais des lunchs à chaque jour (#fierté), donc je n’ai pas eu l’occasion de tenter l’expérience. Je crois que je vais aller m’informer avant d’essayer, au cas où je me fais dire non (je ne verrais pas pourquoi, mais bon).

En tout cas, la réaction des employés du café était priceless. On peut voir que le sujet est encore tabou avec l’évolution de leurs pensées sur leur visage: Jugement total et moquerie -> remise en question -> admettre que c’est une fichu de bonne idée. ???

En conclusion, je dirais que ça se fait vraiment une étape à la fois. C’est une énorme adaptation, un total changement de nos habitudes, de l’essai-erreur, et au final, une collection d’anecdotes en tout genre ainsi que des tonnes de petites fiertés!

Yayyyyyyyyyy! ❤

À lire pour aller plus loin:

 

4 réponses sur “Défi Zéro déchet: Semaine #1”

Laisser un commentaire