7 preuves que le Zéro déchet vous fera économiser de l’argent

Le Zéro déchet, c’est non seulement génial parce qu’on participe à sauver la planète, mais aussi parce que ça permet de faire des économies!

Quand je parle du Zéro déchet à mon entourage, je suis toujours surprise d’entendre dire que ça doit donnnc coûter cher et être compliqué!

Détrompez-vous.

Évidemment, adopter un mode de vie Zéro déchet ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut une certaine motivation, une ouverture d’esprit, de la débrouillardise et de la patience. C’est un changement total de ses habitudes de consommation et de vie, mais une fois que le déclic s’est fait, tout devient si naturel!

Voici donc 7 preuves qu’adopter un mode de vie Zéro déchet permet une économie d’argent. J’espère qu’elles en aideront certains à déclencher ce déclic motivateur:

1. On ne paie pas pour l’emballage

Saviez-vous que pour la plupart des produits emballés, 15% du prix est alloué à l’emballage? C’est du vrai gaspillage, considérant qu’on jette presque toujours l’emballage! En optant pour du seconde main, pour le vrac, et pour les produits sans emballages, ce 15% reste dans notre porte-feuille et peut être utilisé de manière beaucoup plus logique et raisonnable.

2. On achète uniquement la quantité dont on a besoin

Anecdote: À Noël passé, je voulais essayer une recette de tourtière végane, et pour pouvoir réussir la recette, j’avais besoin de clous de girofle et de muscade. N’ayant pas ces ingrédients dans mes armoires (puisque je ne les utilise jamais), j’ai acheté un pot de chaque dans la rangée des épices à l’épicerie. Résultat: je suis prise avec deux pots d’épices qui dorment dans mon garde-manger, que je n’ai pas touchés depuis le mois de décembre. C’est encombrant!

En optant pour le vrac, on peut acheter uniquement la quantité d’un produit dont on a besoin. On évite non seulement le gaspillage de bouffe, mais aussi le gaspillage d’argent, ET on ne s’encombre pas d’ingrédients qui ne nous servent à rien!

3. On fait la plupart de nos produits à la maison

Nettoyant tout usage à base de vinaigre, huile de coco partout et pour tout, fard à joue et à sourcils à base de poudre de cacao, dentifrice à base de bicarbonate de soude, etc. Tout ceci sont des ingrédients hyper abordables, naturelles, et pour la plupart, disponibles en vrac.

Encore là, on n’en prépare que la quantité dont on a besoin, on ne paie pas pour de l’emballage, et en plus, on fait du bien à notre santé puisqu’on n’utilise pas de produits remplis d’ingrédients chimiques et nocifs.

4. On achète principalement seconde main

Puisqu’on veut éviter la production de nouveau déchets, on se tourne toujours d’abord sur ce qui est déjà là, déjà produit. Tout le monde le sait, le seconde main coûte vraiment moins cher. C’en est presque drôle parfois, j’ai déjà trouvé un moule à muffins pour 1$ et des livres à 25 sous, tssé juste pour dire qu’ils ne les donnent pas…Et je ne sais pas pour vous, mais moi je suis super fière chaque fois que je fais une trouvaille dans une boutique d’usagée, et particulièrement quand c’est quelque chose dont j’avais vraiment besoin!

Par exemple, cette semaine je me cherchais des sneakers pour l’été qui s’en vient, et comme je ne magasine pas pendant un an, je capotais un peu. J’ai donc décidé de faire un tour au Village des Valeurs, et j’ai trouvé des Nike pour 10$!!! Oui ils ont déjà été portés (mais encore en excellent état). Je le vois comme un avantage: je n’aurai pas à les casser, donc pas d’ampoules aux pieds (je suis super sensible à ça), et le look déjà usé leur donne une certaine personnalité, contrairement à des souliers neufs hyper rigides et si blancs qu’on en a mal aux yeux rien qu’à les regarder! Et 10$ pour des Nike, on dira pas non. 😉

5. On obtient des rabais

De plus en plus de cafés offrent un rabais lorsqu’on apporte notre propre tasse, et certaines épiceries (comptoirs de boucherie, fromagers, boulangers…) offrent un rabais si on a notre contenant réutilisable. Le concept est assez nouveau, mais il est toujours possible d’en glisser un mot et de poser des questions aux commerçants, qui souvent se trouvent très ouverts à l’idée puisqu’elle leur permet d’épuiser moins vite leurs stocks d’emballages jetables!

6. On n’achète plus d’objets à usage unique

Papiers mouchoirs, tampons démaquillants, serviettes hygiéniques et tampons jetables, essuie-touts, ustensiles et vaisselle en plastique, napkins, etc… Tout ces objets nous ont été implantés dans la tête comme étant indispensables et inévitables, mais C’EST UN MENSONGE! Vous trouvez normal de payer pour un objet qu’on va utiliser deux minutes et le jeter tout de suite après? Pas moi!

C’est du vrai gaspillage de ressources premières, de production et d’argent! Chacun de ces objets est très facilement remplaçables par des options Zéro déchet! Pour en savoir plus sur les alternatives Zéro déchet, venez lire cet article.

Remplacer ces objets par leur alternative réutilisable permet premièrement de ne plus dépenser à répétition pour des objets jetables. Deuxièmement, on ne va presque plus au magasin pour renouveler les stocks, donc on économise énormément de temps et d’énergie. Et troisièmement, les options réutilisables sont tellement plus plaisantes et pratiques, vous vous demanderez pourquoi vous n’avez pas fait le switch avant!

7. On opte pour le durable et le réparable

Parfois vaut mieux payer un peu plus cher pour de la meilleure qualité ou du facilement réparable, plutôt que vraiment pas cher mais devoir remplacer après un court laps de temps, et devoir retourner au magasin, faire un choix, repayer pour la même chose, ET créer un déchet.

Nous en sommes aussi venus à une mentalité du  »brisé = poubelle ». Alors que pourtant, un petit tour chez le mécanicien, chez le cordonnier, ou un coup de fil à l’électricien nous en coûterait tellement moins cher et nous éviterait de créer un déchet et d’aller encore perdre du temps à magasiner pour un nouvel objet.

……………………………………………….

Bref, je me pose la question, comment diable en sommes-nous venus à normaliser des habitudes aussi néfastes sous prétexte qu’elles permettent de sauver de l’argent et simplifier nos vies? Sortir les poubelles, ouvrir des emballages, devoir relaver les aliments frais emballés, retourner sans cesse au magasin pour renouveler les stocks de produits à usages uniques, etc…

Est-ce vraiment une économie?

Voilà qu’adopter un mode de vie Zéro déchet est non seulement hyper gratifiants car on sauve la planète, c’est aussi très pratique, économique et ça simplifie la vie!

Alors, si vous n’aviez pas encore fait le saut dans la réduction de déchets, ceci vous a-t-il convaincu? Et si vous vous êtes déjà lancé, commentez en me laissant savoir ce que vous pensez de cet aspect économique du Zéro déchet: l’avez-vous constaté aussi? Quels autres aspects positifs le Zéro déchet amène-t-il dans votre vie?

Une réponse sur “7 preuves que le Zéro déchet vous fera économiser de l’argent”

Laisser un commentaire